Guy de Lussigny - Manager de Transition
Ces ruses fonctionnent à merveille pour pirater vos données

Le phishing est l’un des techniques de piratage les plus couramment utilisées. Si les internautes sont globalement au courant de ce type d’arnaque, nombreux sont encore ceux qui tombent dans le panneau.

Rappelons que le hameçonnage est une méthode grâce à laquelle des acteurs malveillants tentent de faire croire à une personne qu’elle communique avec un tiers de confiance pour lui soutirer ses données personnelles.

Attention aux faux e-mails professionnels

Et justement, la société KnowBe4 a mené une étude intéressante pour mettre en évidence les stratégies les plus couramment utilisées pour du phishing. Cette enquête permet de voir certaines variations selon les zones géographiques.

Ainsi, sur le plan global, de très nombreuses attaques visent les employés des entreprises, cela passe notamment par de faux messages des ressources humaines vous demandant de fournir certaines informations pour vos départs en vacances, de télécharger des fichiers, ou encore de valider de fausses commandes.

Les sites de e-commerce sont aussi très souvent utilisés dans le cadre d’attaques de hameçonnage, il vous sera notamment promis un bon cadeau, ou de faux gains via un concours bidon.

Les hackers s’adaptent par ailleurs beaucoup à l’actualité. Au cours de ces deux dernières années, le phishing lié au covid a donc logiquement explosé avec de fausses plateformes pour prendre rendez-vous pour des vaccins notamment.

Dans la zone Europe, Moyen-Orient, Afrique, les fausses validations de transaction sont la première cause des hameçonnages, on retrouve aussi de fausses études liées au covid, ainsi que la nécessité de changer de mots de passe. Aux États-Unis, la donne est très proche même si les faux e-mails professionnels caracolent en tête.

Bien sûr, personne n’est à l’abri face à ces attaques et même des internautes prudents peuvent avoir un moment de faiblesse. Toutefois, il est primordial de réfléchir à deux fois lorsqu’un service de confiance vous demande des informations personnelles.

Antivirus Bitdefender Plus
Antivirus Bitdefender Plus

Par : Bitdefender

Test Galaxy Tab S8 Ultra 5G : un concurrent sérieux pour l’iPad Pro ?

Le marché des tablettes est trusté par Apple et ses iPad. Le Californien n’a certes pas inventé le concept, mais il a su le faire évoluer intelligemment. À tel point que la concurrence, féroce au début, a petit à petit jeté l’éponge.

Parmi les quelques constructeurs encore présents sur ce marché, Samsung continue de se creuser les neurones afin de proposer une gamme cohérente. Avec en tête de gondole les Galaxy Tab S, au positionnement premium. En haut du haut de gamme, on trouve la Galaxy Tab S8 Ultra 5G, sensée regrouper le meilleur des technologies du moment.

Est-elle véritablement en mesure de concurrencer l’iPad Pro 12,9” 5G, haut de gamme de qui-vous-savez ? Réponse dans ce test !

Prix et disponibilité

La Galaxy Tab S8 Ultra 5G que nous testons ici (12 Go / 256 Go extensible) est disponible en France au prix de 1479 €. Elle est déclinée en une version 16 GO / 512 Go).  La version dépourvue de 5G est quant à elle commercialisée en trois versions : 128 Go / 8 Go (1219 €), 256 Go / 12 Go (1319 €) et 16 Go / 512 Go (1549 €).

Enfin, le Book Cover Keyboard, qui apporte un clavier, un trackpad et une protection de transport est disponible au prix de 249,90 €.

iPad Pro 12,9″ M1 128 Go (2021) au meilleur prix Prix de base : 1 219 €

Voir plus d’offres

Oui, pour la qualité de construction et le design

Avec un écran de 14,8 ’’ de diagonale, la Tab S8 Ultra en impose. Elle reste toutefois transportable dans un sac, sa taille de guêpe (5,5 mm d’épaisseur) et son poids contenu (728 grammes) lui permettant de se faire oublier. Samsung l’a conçue autour d’un châssis en métal parfaitement usiné, la face avant étant recouverte d’une feuille de verre Gorilla 5 de Corning. Un lecteur d’empreintes digitales prend place sou l’écran. De technologie optique, nous le jugeons fiable et raisonnablement rapide.

Samsung Galaxy Tab 8 Ultra 5G

© Marc Mitrani pour Presse-citron

Le port USB-C tient compagnie à un tiroir pouvant recevoir une carte micro SD ainsi qu’une nano-SIM. Le bon vieux jack audio 3,5 mm est aux abonnés absents, la finesse de l’appareil ne permettant pas son intégration.

On trouve sur l’un des flancs les traditionnelles touches de commande mécanique (volume et mise sous tension), son opposé recevant un discret connecteur magnétique propriétaire. Il serait à connecter un clavier optionnel. Nous vous en parlerons un peu plus loin.
Signalons aussi la présence sur les flancs de quatre groupes de perforations faisant passer le son généré par autant de haut-parleurs.

Samsung Galaxy Tab 8 Ultra 5G

© Marc Mitrani pour Presse-citron

Constituée de deux modules, la caméra frontale prend place dans une encoche logée sur l’un des côtés longs de l’écran. Ce choix s’explique par la volonté de Samsung de privilégier une utilisation de la S8 Ultra 5G à l’horizontale plutôt qu’en mode portrait.

La face arrière héberge la caméra dorsale ainsi qu’un emplacement magnétique destiné au S-Pen. Il permet de le recharger et de le stocker lorsqu’il n’est pas utilisé. Même s’il n’est pas très pratique, ce mécanisme a pour avantage de diminuer les risques de perte du stylet et d’éviter le passage par un câble pour le recharger.

Samsung Galaxy Tab 8 Ultra 5G

© Marc Mitrani pour Presse-citron

Le design minimaliste, la finition irréprochable et la qualité de construction de la Tab S8 Ultra 5G en font un objet très agréable à utiliser au quotidien. Sur cet aspect, Samsung fait à notre avis un quasi-sans-faute, la seule ombre au tableau étant le mécanisme de fixation du stylet, pas toujours commode à utiliser.

Oui, pour la qualité de l’écran

Pour décrire l’écran 14,6 ’’ de la Tab S8 Ultra 5G, on pourrait vous dérouler des chiffres et des caractéristiques, ce qui deviendrait vite lassant. On se contentera d’aller à l’essentiel : il est sublime. On n’en attendait pas moins de Samsung : difficile d’imaginer qu’un des plus gros fournisseurs d’écrans du marché dote sa tablette haut de gamme d’une dalle médiocre…

De technologie Super AMOLED, elle affiche 1848 x 2960 pixels et dispose d’une fréquence de rafraîchissement de 120 Hz maxi. Elle sera donc capable d’afficher avec une grande fluidité les images animées, y compris le défilement rapide d’une page web, par exemple.

Samsung Galaxy Tab 8 Ultra 5G

© Marc Mitrani pour Presse-citron

Elle est assez lumineuse pour rester visible au soleil et produit en toutes circonstances une image contrastée. Comme toujours chez Samsung, le réglage colorimétrique par défaut booste un peu les couleurs afin de les rendre plus agréables à l’œil. On corrigera cela — ou pas, selon ses besoins — en ajustant les paramètres système.

Les bordures noires entourant l’écran sont assez fines, mais pas inexistantes : tant mieux, cela évite d’effleurer accidentellement la dalle tactile lorsqu’on tient la tablette. Elles ne sont en revanche pas assez épaisses afin d’accueillir en totalité la caméra frontale, expliquant ainsi la présence d’une légère encoche. Celle-ci ne s’avère nullement gênante en utilisation quotidienne.

L’écran de la Tab S8 Ultra 5G est une réussite, mais tient-il la comparaison face à celui de l’iPad Pro ? Ce dernier utilise une dalle LCD mini-LED, elle aussi excellente, mais un peu moins performante sur le contraste et la profondeur des noirs. Son format 4/3 la rapproche d’une feuille A4, ce qui pourra être plus commode que le 16/10e de l’écran Samsung, sauf pour les amateurs de vidéo. Après de longues hésitations, notre préférence sur cet aspect va tout de même à la Tab S8 Ultra 5G… Mais de pas beaucoup !

Oui, pour les fonctions proposées

Sans surprise, la Tab S8 Ultra 5G utilise Android 12 accompagné de la surcouche maison OneUI. Épurée et intuitive, elle comble intelligemment les faiblesses de l’interface standard du système de Google. Mieux encore, elle apporte un ensemble applicatif très bien pensé. Si vous avez déjà utilisé un smartphone Samsung, vous ne serez pas dépaysé puisque les applications sont strictement identiques.

Certaines sont quasiment inutiles (Samsung Members, Samsung Shop, etc) et peuvent être désinstallées sans regret. D’autres sont nettement plus intéressantes, comme les alternatives proposées aux applications standard de Google. Bon point pour le gestionnaire de calendrier et le navigateur Samsung Internet (basé sur le même moteur que Chrome).

Samsung Galaxy Tab 8 Ultra 5G

© Marc Mitrani pour Presse-citron

Notre préférence va sans doute possible à la parfaite intégration du S-Pen dans l’OS. Fourni en standard avec la tablette (coucou Apple), il permet de tirer parti du carnet électronique Samsung Notes et de fonctions spécialement développées pour lui. Mieux encore, l’application se synchronise sans problème avec OneNote de Microsoft afin de partager ses notes sur différents appareils (y compris ceux d’Apple). Écrire, griffonner ou dessiner avec le S-Pen est une expérience très plaisante, le stylet s’avérant très réactif, précis et gère parfaitement les différents niveaux de pression.

Last but not least, DeX transforme la tablette en un véritable notebook. Pour cela, il faudra y connecter en Bluetooth un clavier et une souris. Autre possibilité, utiliser le très réussi Book Cover Keyboard. À la fois étui de protection, clavier et dispositif de pointage (trackpad intégré), il se connecte via le port magnétique propriétaire équipant la tablette.

Samsung Galaxy Tab 8 Ultra 5G

DeX transforme la tablette en un véritable notebook. © Presse-citron

Ainsi équipé, la Tab S8 Ultra 5G peut aisément remplacer un notebook pour les tâches bureautiques, le multimédia et même l’édition d’images. DeX procure aux applications Android un environnement fenêtré qui facilite un peu plus l’utilisation multitâches. Une réussite.

Bof, pour la puissance de traitement

La Tab S8 Ultra 5G est construite autour d’un SoC Sanpdragon 8 Gen 1 accompagné de 12 Go de mémoire vive et de 256 Go de stockage interne (extensible par carte micro SD). L’ensemble procure une puissance de traitement largement suffisante pour faire tourner les applications les plus exigeantes.

Les 12 Go de RAM autorisent un usage multitâche avancé et nous n’avons à aucun moment de nos tests rencontré de ralentissement ou plantage. Les jeux les plus exigeants s’exécutent avec fluidité, même lorsque le niveau de détail affiché est très élevé.

Alors, pourquoi mettre « bof » pour la puissance de traitement ? Bonne question… Satisfaisante sur tous les aspects, la Tab S8 Ultra 5G n’a toutefois pas la puissance de traitement d’un iPad Pro équipé de la puce Silicon M1 d’Apple. Il s’en rapproche, certes, mais n’est pas encore au niveau.

Cela se verra surtout d’ici deux ou trois ans, lorsque de nouvelles générations d’applications nécessitant une puissance de calcul encore plus importante seront disponibles. À ce moment, la tablette de Samsung risque d’être un peu à la peine, car ne disposant pas de la réserve de puissance d’une puce M1.

Certains trouveront peut-être ce raisonnement tiré par les cheveux, d’autres nous accuseront de fanatisme pro-Apple. Il n’en n’est rien : nous estimons simplement qu’un produit commercialisé à près de 1500 euros se doit d’être performant plus de deux ou trois ans.

Oui, pour l’autonomie

Évaluer l’autonomie d’une tablette telle que la Tab S8 Ultra 5G n’est pas chose aisée. Selon l’usage que l’on en fait et les paramètres d’économie d’énergie sélectionnés, elle peut varier du simple au triple… Nous avons finalement opté pour deux scénarios d’utilisation, très différents l’un de l’autre.

En utilisation intensive (multimédia, création graphique au stylet, jeu, internet, etc), nous avons pu utiliser la tablette 1,5 jour. Précisons que nous avons eu recours durant ce test à la connexion 5G pendant quelques heures lorsque nous étions en déplacement. Ce n’est pas mal du tout, compte tenu de l’équipement embarqué.

En mode raisonné (pas de 5G, essentiellement de la bureautique, visualisation de vidéos, écoute de musique), on dépasse allègrement des 2,5 jours. On peut encore améliorer les choses en réduisant la luminosité de l’écran et en activant les mécanismes d’économie d’énergie présents dans les paramètres.

On note avec tristesse que Samsung ne fournit plus d’adaptateur électrique avec la tablette. Sous couvert de geste écologique, il s’agit évidemment de réaliser des économies afin de maximiser les bénéfices, ce que même Apple n’a pas encore osé faire avec l’iPad (contrairement à l’iPhone). Afin de bénéficier de la charge « super rapide », il faudra acquérir une alimentation optionnelle qui requinquera la batterie en un peu moins de 90 minutes.

Force est de constater que la Tab S8 Ultra 5G dispose d’une autonomie très satisfaisante. En la matière, elle fait aussi bien que l’iPad Pro 12,9 ’’ d’Apple.

iPad Pro 12,9″ M1 128 Go (2021) au meilleur prix Prix de base : 1 219 €

Voir plus d’offres

Galaxy Tab S8 Ultra 5G : notre avis

Excellent écran, performances au top, autonomie satisfaisante et logiciel bien foutu : la tablette haut de gamme de Samsung est réussie sur tous les points. On apprécie la possibilité d’étendre sa capacité à l’aide d’une carte micro SD ainsi que la fourniture en standard du stylet S-Pen. Celui-ci s’avère précis, réactif et agréable à utiliser, Samsung ayant très judicieusement adapté la surcouche OneUI 4.1 à son utilisation.

On apprécie également le mode DeX qui transforme la tablette en un véritable notebook à condition de lui adjoindre le Book Cover Keyboard (ou à la rigueur un clavier et une souris Bluetooth).

À n’en pas douter, Samsung réalise ici un quasi-sans-faute pour sa première tablette grand format. On peut légitimement craquer pour elle en lieu et place d’un iPad Pro, certes agréable à utiliser, mais parfois moins séduisant.

Galaxy Tab S8 Ultra 5G

1479€

Ecran

9.5/10

Design & ergonomie

9.0/10

Performances

9.0/10

Interface

9.5/10

Rapport techno/prix

8.5/10

On aime

  • Qualité de l’écran
  • Performances globales
  • Stylet S-Pen fourni
  • Environnement applicatif

On aime moins

  • Chargeur non fourni
  • Fixation du S-Pen
  • Pas de chargeur fourni

Avec Mon Petit Placement, à vous les meilleurs produits financiers premium

Depuis son lancement il y a deux ans, Mon Petit Placement s’est fait une place de choix sur le marché et s’impose comme le prochain leader de l’investissement pour particuliers en France. La fintech lyonnaise vous ouvre la porte à des produits financiers haut de gamme, généralement destinés à une clientèle fortunée privilégiée.

Son objectif ? Il est simple : démocratiser l’investissement premium auprès des particuliers comme vous, comme nous. Pour y parvenir, Mon Petit Placement propose quatre portefeuilles et son portefeuille Intrépide a eu une performance moyenne de 12,3% en 2021.

Mon Petit Placement vous propose ainsi des produits financiers premium habituellement réservés à l’élite pour des coûts d’entrée minimes. En effet, avec la startup lyonnaise, 300 euros suffisent pour se lancer dans l’aventure.

Je découvre Mon Petit Placement

Les meilleurs produits financiers premium accessibles au plus grand nombre

Grâce à Mon Petit Placement, le plus grand nombre peut accéder à des investissements haut de gamme. De quoi faire de l’ombre au livret A et autres livrets épargne “classiques”, ces derniers n’étant pas forcément des modèles de rentabilité mais ont la force d’être à capital garanti. La startup lyonnaise vous accompagne et vous guide afin de vous permettre de mieux investir et de faire fructifier votre capital. Ses différents portefeuilles avec niveaux de risques vous donnent le choix. Néanmoins, ses solutions sont soumises aux risques des marchés.

Mon Petit Placement a pour objectif de placer, diversifier et dynamiser votre capital. Vous avez la possibilité d’investir dans différentes thématiques en accord avec vos valeurs : Égalité, Santé, Climat, Emploi, Tech, Solidarité ou encore Relance.

On le sait bien, se lancer dans l’investissement peut faire peur. Mais la fintech lyonnaise ne vous lâche pas seul en pleine nature. En effet, un conseiller vous accompagne dans l’élaboration de votre stratégie d’investissement afin d’y voir un peu plus clair. Cela devrait en rassurer plus d’un. D’autant que vous avez, bien évidemment, toujours le dernier mot.

Vous n’avez plus qu’à communiquer la somme que vous désirez investir, et dans quelles thématiques, pour que Mon Petit Placement s’occupe du reste. C’est aussi simple que cela !

En général, accéder à des produits financiers aussi haut de gamme vous demande de sortir 100,000 euros de coûts d’entrée de votre poche. Mais Mon Petit Placement vous épargne : 300 euros et 10 minutes suffisent pour avoir accès aux meilleurs investissements premium. Cerise sur le gâteau ? Nous avons réussi à négocier une réduction de 30% sur vos commissions la première année grâce au code promotionnel PRESSECITRON. Dépêchez-vous d’en profiter, il n’est valable que quelques heures…

Je profite de l’offre Mon Petit Placement

Comment ouvrir mon compte Mon Petit Placement et se lancer dans l’aventure ?

Avant toute chose, il est important de rappeler que Mon Petit Placement est adossé à deux assureurs renommés, Apicil et Generali. Deux gages de confiance qui sont toujours les bienvenus. De plus, contrairement à d’autres acteurs qui se rémunèrent quelles que soient les performances de leurs clients, Mon Petit Placement travaille main dans la main avec vous. Si vos placements vous rapportent, la startup y gagne. En revanche, s’ils ne performent pas, elle ne prend pas de commissions. Elle a donc tout intérêt à ce que vous fassiez fructifier votre capital. Gagnant-gagnant…

Comment ouvrir votre compte sur Mon Petit Placement ? Vous allez voir, c’est vraiment facile.

  • Se rendre sur le site Mon Petit Placement en cliquant sur le bouton juste ici :

J’ouvre un compte Mon Petit Placement

  • Cliquer sur le bouton “Je démarre” en haut à droite
  • Entrer votre adresse e-mail, un mot de passe unique et le code promotionnel PRESSECITRON
  • Cliquer sur “Je m’inscris”
  • Découvrir le premier conseil vidéo personnalisé délivré par l’un des experts Mon Petit Placement, gratuit et sans engagement

Bien sûr, vous pouvez personnaliser vos investissements quand vous le souhaitez et vous pouvez aussi adapter votre stratégie avec votre conseiller comme bon vous semble. Pas de panique si les marchés sont en baisse : un système d’alerte vous informe en direct et un conseiller prend contact avec vous pour faire face à la situation.

Avant de vous lancer, gardez en tête qu’en investissement, risques et rendements sont étroitement liés. Ainsi, Mon Petit Placement vous propose un investissement adapté à vos objectifs mais également au risque que vous êtes prêt à prendre et à la rentabilité visée. Les experts de la fintech lyonnaise vous guident pour faire les bons choix et minimiser le risque tout en maximisant le potentiel de gain de votre investissement.

Enfin, vous pouvez récupérer votre argent quand vous le souhaitez, sans justification de votre part. Un ultime argument de réassurance. Êtes-vous prêt à investir dans les meilleurs produits financiers premium ?

Je profite de l’offre Mon Petit Placement

PlayStation se prépare à développer encore plus de jeux… sur mobile également

Il y a quelques jours, on vous parlait de la récente offre d’emploi de Sony Interactive Entertainment mise en ligne pour renforcer le studio PlayStation en Californie chargée d’adapter les jeux de la marque sur PC. Aujourd’hui, on apprend que la firme nippone vient de recruter deux grands noms dans l’industrie des jeux sur mobiles pour poursuivre ses travaux sur l’adaptation des jeux PlayStation sur les smartphones et tablettes.

PlayStation : films, séries, consoles, PC et mobiles ?

PlayStation Jeux Mobile

© Presse-citron.net

Mais où va s’arrêter PlayStation ? La firme japonaise est assez silencieuse depuis quelques mois, mais cette dernière semble préparer un avenir assez radieux. Après la création de PlayStation Productions en mai 2019, les projets se multiplient. Actuellement, ce sont sept projets de films et séries qui sont en cours.

Après le portage de huit exclusivités PS4 et PS5 sur PC, PlayStation devrait bientôt proposer son neuvième jeu sur Steam et l’Epic Games Store avec Uncharted Legacy of Thieves qui est attendu en juin. Avec la récente offre d’emploi mise en ligne cette semaine, nous savons que la firme souhaite se développer sur cette nouvelle plateforme.

Du côté de la PS5, tout semble aller pour le mieux avec déjà une grosse année 2022 avec la sortie de Uncharted Legacy Of Thieves, Horizon Forbidden West ou encore Gran Turismo 7. La fin d’année semble tout aussi incroyable avec un certain God of War Ragnarök qui devrait finir 2022 en beauté.

Allons-nous bientôt avoir également de nombreuses actualités PlayStation sur nos smartphones et tablettes iOS et Android ? Nous venons d’apprendre par l’intermédiaire de Games Industry que Sony a recruté deux grands noms du marché mobile avec Olivier Courtmanche, l’ancien directeur produits chez Zynga et l’ancien chef de produit chez Meta. Ce dernier rejoint la division mobile de chez PlayStation dans le rôle du responsable des produits mobiles.

L’autre recrutement concerne Kris David, l’ancien vice-président du développement commercial et chargé des fusions, acquisitions et licences chez Kabam qui devient le nouveau directeur principal du développement de l’activité mobile chez PlayStation.

En mai 2021, Sony avait confirmé son intention de porter de nombreuses licences PlayStation sur mobiles. Il semblerait que le projet soit bien en marche !

Sony PS5
Avatar 2 : des images exclusives fuitent sur la toile

Avatar 2 n’est plus un secret. Les premières images du nouveau film de James Cameron viennent de fuiter sur la toile ! De quoi marquer la fin d’une semaine riche en annonces pour celui qui viendra donner suite au premier opus sorti treize ans plus tôt.

En attendant une première bande-annonce qui devrait arriver dans les prochains jours, ces premières images sont un bon avant-goût de ce qu’il nous attend en salle en décembre prochain. Avatar 2 reprend les mêmes codes que le premier, toujours sur la planète Pandora.

Tout ce que l’on sait sur Avatar 2

En réalité, d’autres images avaient déjà été partagées il y a deux jours par la production, à l’occasion du festival CinemaCon de Las Vegas. Mais les nouvelles sont bien plus représentatives des plans que l’on pourra regarder dans le film – à l’image de Neytiri que l’on peut voir enceinte et prête à affronter une armée menaçante.

La semaine fut marquée par la présentation, aussi, du nom original du film : “Way of Water”, où “la voie de l’eau” en français. Quant au synopsis, lui aussi n’est plus un secret. Nous apprenions ainsi qu’Avatar 2 se déroulera une décennie après le récit du premier opus.

“Avatar : The Way of Water débute en racontant l’histoire de la famille Sully (Jake, Neytiri et leurs enfants), les problèmes qui les poursuivent, et ce qu’ils doivent faire pour rester en sécurité, les combats menés pour rester en vie, et les tragédies qu’ils subissent”, publiait Disney en milieu de semaine.

S’abonner à Disney+

Pour attiser la curiosité et rendre encore plus impatient les fans, James Cameron lui-même a pris la parole pour parler de son prochain film. “Tout fait une fois de plus pour repousser les limites de ce que peut faire le cinéma”, annonçait-il.

Rappelons que le premier Avatar, sorti en 2009, fut un succès planétaire. En peu d’années, il est devenu le plus grand succès du cinéma devant le film Titanic (depuis, Avengers: Endgame a fait mieux). En dix jours seulement, le film devenait rentable alors qu’à l’époque, il fut l’un des plus coûteux à produire.

[embedded content]

Doctor Strange 2 : pourquoi l’évolution du héros pourrait nous étonner

Cette fois, nous y sommes presque. Après une très longue attente, Doctor Strange in the Multiverse of Madness sortira ce mercredi 4 mai dans les salles obscures françaises. Pour éviter tout spoiler, Marvel a bien pris soin de ne pas diffuser ce long-métrage avant l’avant-première mondiale ce lundi à Los Angeles.

Le premier film Doctor Strange a été passé au crible

Mais cela n’empêche par les équipes de production d’assurer la promotion de cette nouvelle œuvre de l’univers cinématographique Marvel (MCU). Et justement, le scénariste Michael Waldron a évoqué l’évolution du personnage principal suite au premier film qui lui été consacré.

Depuis ses débuts en effet, Doctor Strange a joué un rôle majeur. On se souvient notamment qu’il s’est battu aux côtés des Avengers pour vaincre Thanos. Plus récemment dans Spider-Man : No Way Home, et à la suite d’un sort raté, il a ouvert le multiverse et donné de nouvelles perspectives pour l’avenir de la saga. On peut donc se demander comment la production a tenu compte de ces éléments pour la personnalité du super-héros ?

Cité par SFX Magazine, Michael Waldron répond de manière très claire :

Nous nous sommes tournés vers ce premier film plus que tout autre chose… (…). Il est apparu dans plusieurs autres films, mais c’est son histoire, et sa franchise. L’une des premières choses que j’ai faites, c’est de revenir au premier film et de le regarder plusieurs fois, pour vraiment l’étudier… Je voulais comprendre : “Ok, qui était ce personnage dans ce film ? Qui était-il à la fin du film ? Et puis, “D’accord, qu’a-t-il traversé au cours des films Avengers et tout le reste, jusqu’à Spider-Man ?”. Et c’est là qu’on a commencé.

Il n’en fallait clairement pas plus pour nous mettre l’eau à la bouche. Mais il ne reste de toutes façons plus que quelques jours avant de pouvoir vérifier par nous même ce que nous a préparé Marvel pour ce Doctor Strange in the Multiverse of Madness. Vous pourrez d’ailleurs retrouver une critique du film sur Presse-citron pour savoir ce que nous en avons pensé.

[embedded content]

Pourquoi l’eSport a un cruel besoin de managers compétents

Le secteur du eSport a aujourd’hui de très sérieuses raisons de se réjouir. Les prévisions sont en effet au beau fixe pour le marché du sport électronique qui a su très bien traverser la crise du covid. Si bien que certains analystes tablent sur des revenus pouvant approcher les 1,4 milliard de dollars en 2022, soit un record absolu.

Dans le même temps, l’eSport s’est très largement professionnalisé et structuré. On a ainsi vu fleurir de nombreuses formations privées dédiées, tandis que des universités américaines prestigieuses tentent d’orienter leurs étudiants vers les métiers liés à cette industrie, à l’image de L’American University de Washington qui a mis en place un club qui fonctionne en partenariat avec d’autres structures professionnelles.

Les joueurs ont du mal à accepter l’autorité

Cette évolution réjouissante n’empêche pas de pointer certaines lacunes propres à cette industrie. Dans une étude récemment publiée, le chercheur Bader Sabtan de l’université canadienne de Waterloo s’est intéressé aux entraîneurs de sports électroniques.

Pour cela, il a notamment procédé à une série d’entretiens avec des coachs de six équipes professionnelles de League of Legends. La conclusion principale de son travail est que l’eSport peut être gêné dans son développement par l’absence de techniques d’entraînement satisfaisantes.

Cité par nos confrères de la Canadian Broadcasting Corporation (CBC), il explique : « Il n’y a pas de méthode standard pour savoir comment un entraîneur est censé préparer une équipe ».

Dans le même temps, les joueurs ont aussi du mal à accepter l’autorité. Cela vient du fait qu’ils sont souvent arrivés par eux même à un niveau très compétitif. Or, ces derniers auraient bien besoin d’écouter les conseils avisés d’un coach selon le chercheur.

Face à des journées d’entraînement interminables, au harcèlement en ligne, ou aux blessures articulaires, ils risquent en effet d’user leur santé prématurément et donc de devoir stopper leur carrière bien plus vite qu’avec une préparation plus optimale.

Gageons que le secteur saura entendre cette recommandation. De nombreuses équipes ont d’ailleurs déjà adopté des méthodes plus intelligentes d’entraînement qui sont la clé du succès sur le long terme.

[embedded content][embedded content]

L’irrésistible iPhone 11 reconditionné est à 1€ (+ 8€/mois) chez Bouygues Telecom

Même s’il n’est pas le dernier-né d’Apple, l’iPhone 11 reste un excellent smartphone. Vendu nu à 589 euros, Bouygues Telecom sacrifie son prix : l’iPhone 11 reconditionné est à vous pour 1 euro (+ 8 euros par mois). Il profite d’une offre de remboursement de 50 euros et d’une remise immédiate de 48,90 euros en choisissant le forfait mobile adéquat. Il s’agit d’une vente flash alors dépêchez-vous d’en profiter !

Pour découvrir cette offre sensationnelle avant qu’il ne soit trop tard, c’est par ici :

Découvrir l’offre Bouygues Telecom

iPhone 11 reconditionné : un smartphone toujours au top

Sorti il y a plus de deux ans, l’iPhone 11 reste un excellent smartphone en 2022. Eh oui, si des modèles plus performants ont vu le jour entre temps, cela ne signifie pas que les anciens téléphones de la marque sont bons à jeter. Pas besoin, donc, d’être le dernier-né Apple pour être un smartphone à la hauteur. Même reconditionné.

Avec sa puce Bionic A13, l’iPhone 11, même reconditionné, propose un compromis efficace entre la puissance et le prix. Il est capable d’effectuer les tâches que vous lui demandez sans sourciller. Son écran Liquid Retina HD de 6,1 pouces repose sur la technologie IPS LCD. Vous allez pouvoir profiter de vos contenus multimédias favoris. On apprécie son double capteur photo avec grand-angle et ultra grand-angle de 12 mégapixels pour immortaliser comme il se doit les moments qui comptent pour vous. Enfin, un argument de taille reste l’écosystème d’Apple. L’inter-connectivité et l’interface fluide continuent de séduire bon nombre d’utilisateurs.

Comment obtenir l’iPhone 11 reconditionné à 1 euro (+ 8€/mois) chez Bouygues Telecom ?

Actuellement, l’iPhone 11 s’octroie une offre magique chez Bouygues Telecom. Le smartphone reconditionné vous revient à 1 euro (+ 8 euros par mois) grâce à une remise immédiate de 48,90 euros avec un code promotionnel, une offre de remboursement de 50 euros et au bon forfait mobile. Une vente flash alléchante mais éphémère…

Méthode pour avoir l’iPhone 11 à 1€ :

  • Commander l’iPhone 11 (reconditionné) chez Bouygues Telecom
  • Souscrire au forfait Sensation Avantages Smartphone 90 Go à 26,99€ par mois (puis 41,99€ mensuels à partir de la deuxième année)
  • Utiliser le code promotionnel REC49 pour bénéficier d’une remise immédiate de 48,90€
  • Profiter de l’offre de remboursement de 50€ proposée par Bouygues Telecom (sur demande et en différé)
  • Payer 8€ par mois pendant 24 mois (échelonnement de paiement)

Pour tout savoir sur cette offre sensationnelle, c’est par ici :

Découvrir l’offre Bouygues Telecom

À savoir que l’iPhone 11 reconditionné n’est pas le seul à profiter de cette offre chez Bouygues Telecom. En optant pour le forfait Sensation Avantages Smartphone 70 Go à 16,99 euros par mois la première année avec le code promotionnel REC39 et la même offre de remboursement de 50 euros, vous pouvez également repartir avec un iPhone 8 reconditionné à 1 euro (+ 8 euros par mois). Il y en a pour tous les goûts…

Le forfait qui fait sensation chez Bouygues Telecom

Si vous espérez repartir avec l’excellent iPhone 11 reconditionné à prix mini, Bouygues Telecom vous pose une unique condition : souscrire à son forfait mobile Sensation Avantages Smartphone 90 Go. Pour un prix mensuel contenu, vous profitez d’une multitude de gigas. Jackpot !

  • 90 Go d’internet en 4G ou en 5G en France, dont 50 Go utilisables en Europe, dans les DOM, en Suisse et Andorre
  • Appels, SMS et MMS illimités en France et depuis l’Europe, la Suisse, l’Andorre et les DOM
  • Bonus : une deuxième carte SIM Internet offerte pour un second appareil

Cerise sur le gâteau, le forfait Sensation Avantages Smartphone 90 Go est actuellement au tarif avantageux de 26,99 euros par mois pendant un an, avant de remonter à son prix initial de 41,99 euros par mois mensuels. Si vous êtes client Bbox, vous êtes encore mieux loti avec une remise mensuelle de 6 euros sur leur facture mobile, le forfait tombe alors à 20,99 euros par mois la première année.

Pour bénéficier de cette offre incroyable et repartir avec un iPhone 11 reconditionné à seulement 1 euro (+ 8 euros par mois) chez Bouygues Telecom, c’est par ici :

Découvrir l’offre Bouygues Telecom

Multiplier par 3 la vitesse d’un Mac ? Ce logiciel français le permet

Tout le but d’un nettoyeur de Mac est de permettre à votre ordinateur de regagner en vitesse. Après plusieurs années, les appareils ont tendance à ralentir, car le disque dur se remplit et cela affecte la rapidité générale. Fort heureusement, une telle solution évite de remettre la main à la poche pour l’achat d’une nouvelle machine.

Le nettoyeur de Mac qui s’illustre ce week-end est l’oeuvre de l’expert d’origine française Intego. Depuis de nombreuses années, ce dernier s’illustre avec des solutions dédiées aux ordinateurs d’Apple. Ce n’est pas tout, car le spécialiste affiche une excellente remise à l’occasion d’une opération spéciale pour le printemps : l’outil tombe à 19,99 euros au lieu de 49,99 euros. En plus de cette remise immédiate de -60%, ce prix vaut pour une licence à vie et non annuelle.

Pour accéder à l’offre sur ce nettoyeur de Mac chez Intego, c’est par ici :

Je profite du nettoyeur de Mac

Ce nettoyeur de Mac n’est pas le seul sur le marché, Intego doit faire face à plusieurs concurrents. Si ces derniers proposent des outils assez similaires, leur prix est situé entre 30 et 40 euros pour une licence… annuelle. Avec l’offre de ce week-end, un seul paiement vous assure de profiter du logiciel sans devoir payer encore chaque année.

En plus, vous avez une période d’essai de 30 jours avec le nettoyeur de Mac d’Intego, cela vous permet de confirmer que la solution est à la hauteur de vos attentes sur le principe satisfait ou remboursé. Dans tous les cas, il est certain que cette opération spéciale n’a pas vocation à s’étendre dans le temps, pensez bien à en profiter pendant que c’est encore possible.

Comment fonctionne le nettoyeur de Mac Intego ?

Dans le détail, le nettoyeur de Mac conçu par Intego se charge du disque dur de votre ordinateur. Il va analyser le contenu de celui-ci pour détecter tous les fichiers inutiles, dysfonctionnels ou les doublons. Cela peut concerner des anciens fichiers de téléchargement aussi bien que des fichiers de traduction ou des documents présents sur iCloud. Dès qu’il a repéré ces derniers, il va vous proposer de confirmer la suppression.

Ce nettoyeur de Mac ne supprime pas de fichiers sans votre accord, il se charge de scanner le disque dur et de mettre en exergue les éléments concernés, mais vous êtes responsable de la suppression finale. Un tel outil s’utilise tous les trois à six mois pour garder votre ordinateur en bonne santé et lui éviter de ralentir de nouveau, d’où l’intérêt de la licence à vie. Vous pouvez espérer un gain de place allant jusqu’à 3 Gb sur votre appareil.

En termes de performances, le nettoyeur de Mac peut vous permettre de retrouver une vitesse de démarrage de votre ordinateur jusqu’à 30% plus rapide. En parallèle, les applications peuvent êtes 3 fois plus rapide qu’avant le nettoyage du disque dur. Autant dire que c’est loin d’être négligeable si votre ordinateur commence à ralentir à cause des années.

Pour voir à l’offre sur ce nettoyeur de Mac chez Intego, c’est par ici :

Je profite du nettoyeur de Mac

Si vous souhaitez bénéficier d’un service de sécurité complète en plus du nettoyeur de Mac Washing Machine X9, Intego a la solution. En effet, le pack de protection Mac Premium Bundle X9 inclut ce logiciel en plus d’un antivirus Mac et de son pare-feu, d’un outil de gestion des données personnelles et d’un outil de contrôle parental pour sécuriser la navigation de vos enfants sur l’ordinateur.

Actuellement, ce pack complet développé par Intego s’affiche à 29,99 euros par an au lieu de 84,99 euros, soit une réduction de -60%. Contrairement au nettoyeur de Mac, il s’agit d’une licence annuelle et non à vie. Toutefois, cela reste une solution ultra complète donc le rapport qualité-prix est excellent. Dans ce cas, vous avez aussi droit à un essai offert de 30 jours qui est satisfait ou remboursé.

Pour en savoir plus sur la solution Mac Premium Bundle X9, c’est ici :

Je profite du pack complet Intego