Guy de Lussigny - Manager de Transition
Search for:
Technology from tomorrow

Notre expérience à votre serviceau service de votre performanceau service de votre SI

Parce que le SI est la clé de voute de votre entreprise, elle mérite des solutions adaptées !

Accompagnement de votre croissance

Un SI Digital vous permet  de bien connaitre vos clients, et de dynamiser vos forces commerciales, d'apporter un vrai service à vos clients.

Support de votre activité

Des process fluides, une organisation solide, une supply chain efficace et transparente, une entreprise optimisée.

La performance de votre activité

De la Business Intelligence et du reporting pour suivre au mieux vos activités

Business Organization

Des Process d'Entreprise clairs, définis, appliqués et soutenus par l'énergie Informatique.

Une direction support au service de votre activité

Dans un monde en permanence évolution, une DSI soit être le support de votre activité.

Des équipes SI efficaces

Many variations of at Lorem Ipsum but the majority Parce que toute technologie repose sur des humains, le pilotage efficaces des équipes SI vous apporte efficacité, sécurité et la pérennité de votre activité.have suffered. Lorem Ipsum the majority suffered.

Les News de la tech
Voici ce que vous risquez si vous garez votre thermique sur les places réservées aux voitures électriques

Avec le succès indéniable des voitures électriques, celles-ci envahissent logiquement les rues de nos villes. Toutefois, une problématique croissante s’ajoute à ce phénomène : le stationnement abusif sur les places réservées et équipées de bornes de recharge par des véhicules thermiques ou même par des voitures électriques qui n’ont pas besoin d’être rechargées. Un comportement assez agaçant face auquel la loi ne fait pas d’exception.

L’aspect légal du stationnement sur les places réservées

En France, le cadre légal est clair à ce propos. Selon l’article R417-10 du Code de la route, « Est considéré comme gênant la circulation publique l’arrêt ou le stationnement d’un véhicule : […] Devant les dispositifs destinés à la recharge en énergie des véhicules électriques ». 

Les contrevenants, qu’ils conduisent un véhicule électrique ou non, s’exposent à une amende de deuxième classe, d’un montant de 35 euros, minorée à 22 euros en cas de paiement anticipé. Pour les conducteurs de véhicules électriques qui stationnent sans recharger, la sanction est identique, assortie d’un risque aggravé : la mise en fourrière de leur véhicule. Ils devront alors s’acquitter des frais de remorquage et de garde, en plus de l’amende.

Conséquences supplémentaires

Si vous restez stationné sur une place avec votre VE alors qu’il est entièrement rechargé, le geste peut s’avérer assez onéreux. Cependant, cette fois-ci, ce n’est pas du côté de la loi qu’il faut regarder.

En effet, certains opérateurs, comme Tesla, facturent des frais assez dissuasifs pour ceux qui abuseraient de leurs bornes de recharge. Le tarif s’élève à 22,50 euros par heure de dépassement de la charge complète, et peut grimper jusqu’à 55 euros en cas d’absence de places disponibles. Un surcoût qui commence à piquer un peu. Chez TotalEnergies, la tarification est un peu moins gourmande : 20 centimes d’euro par minute après 45 minutes de stationnement post-charge, soit 12 euros l’heure.

Des frais qui visent à responsabiliser les utilisateurs et à optimiser l’utilisation des bornes de recharge. Ils visent également à dissuader les stationnements abusifs et à garantir un accès équitable à ces infrastructures pour les conducteurs de véhicules électriques qui en ont réellement besoin. Il vaut mieux alors tourner quelques minutes de plus, même si c’est parfois exaspérant que de se laisser tenter par ces places. La voiture en ville est, dans tous les cas, une affaire de patience.

  • Selon l’article R417-10 du Code de la route, garer une voiture thermique sur une place réservée aux véhicules électriques avec dispositif de recharge est illégal.
  • L’amende est de 35 euros (22 euros si elle est payée immédiatement). Pour les conducteurs de VE qui laissent stationner leur véhicule alors qu’il est chargé à 100 % s’exposent à un risque d’enlèvement et de mise en fourrière.
  • Tesla ou TotalEnergies prévoient, eux aussi, des surcoûts en cas de stationnement abusif.

📍 Pour ne manquer aucune actualité de Presse-citron, suivez-nous sur Google Actualités et WhatsApp.

Joe Biden va signer le texte qui menace TikTok de bannissement

Très populaire aux États-Unis, où il compte plus de 170 millions d’utilisateurs, le réseau social TikTok est à nouveau menacé de bannissement, à moins que son propriétaire chinois, Bytedance, ne s’en sépare. Pour rappel, la chambre des représentants avait déjà voté un texte pour forcer Bytedance à vendre le réseau social au mois de mars.
Cependant, ce premier texte a traîné au niveau du Sénat, qui avait plus de réserves. La parade trouvée par le chambre des représentants a consisté à inclure ces mesures contre TikTok dans un paquet d’aide étrangère (dont l’aide pour l’Ukraine). Et cette fois-ci, l’adoption par le Sénat a été très rapide.

Le Sénat approuve finalement

Le nouveau projet de loi, qui inclut à la fois les aides étrangères, ainsi que les mesures contre TikTok, a été voté par la chambre des représentants, samedi. Et celui-ci a obtenu le feu vert du Sénat ce 24 avril (79 sénateurs pour et 18 contre). Concernant les mesures, quelques modifications auraient été apportées, selon les explications de The Verge. Le texte menace toujours TikTok de bannissement, sauf si Bytedance revend celui-ci, pour s’assurer que TikTok ne puisse pas être contrôlé par le gouvernement chinois. Néanmoins, ce nouveau texte donne un délai plus long à Bytedance pour trouver un acquéreur.

“Le Congrès n’agit pas pour punir ByteDance, TikTok ou toute autre entreprise individuelle”, a déclaré la présidente de la commission sénatoriale du commerce, la démocrate Maria Cantwell, avant le vote, selon The Verge. “Le Congrès agit pour empêcher les adversaires étrangers de mener des opérations d’espionnage, de surveillance et diffamées, nuisant aux Américains vulnérables, à nos militaires et à nos personnels gouvernementaux.”

La Maison-Blanche va signer rapidement

En intégrant ces mesures contre TikTok dans la loi sur les aides à l’étranger, les représentants ne s’assurent pas seulement d’une adoption rapide par le Sénat, ils s’assurent aussi d’une accélération au niveau de la Maison-Blanche. Après le vote des sénateurs, le président américain Joe Biden a publié un communiqué de presse annonçant qu’il signera le projet de loi dès que celui-ci arrivera sur son bureau, afin que les aides puissent rapidement arriver en Ukraine.

“Le besoin est urgent : pour l’Ukraine, confrontée aux bombardements incessants de la Russie ; pour Israël, qui vient de faire face à des attaques iraniennes sans précédent ; pour les réfugiés et les personnes touchées par les conflits et les catastrophes naturelles dans le monde, notamment à Gaza, au Soudan et à Haïti ; et pour nos partenaires en quête de sécurité et de stabilité dans la région Indo-Pacifique”, peut-on lire dans ce communiqué qui ne fait aucune mention de TikTok.

Qui pourrait racheter TikTok ?

D’après des rumeurs, TikTok pourrait encore tenter une action devant la justice américaine, contre ce texte. “Il est regrettable que la Chambre des représentants utilise le couvert d’une aide étrangère et humanitaire importante pour faire adopter une fois de plus un projet de loi d’interdiction qui bafouerait les droits à la liberté d’expression de 170 millions d’Américains, dévasterait 7 millions d’entreprises et fermerait une plateforme qui contribue à hauteur de 24 dollars milliards de dollars à l’économie américaine chaque année”, a, par ailleurs, écrit le réseau social, le 18 avril.

Mais, si Bytedance décide de vendre TikTok pour éviter un bannissement du réseau social aux États-Unis, quelques noms circulent déjà dans les médias américains. D’après une rumeur qui a circulé en mars, Bobby Kotick, l’ancien CEO d’Activision, aurait déjà discuté avec des investisseurs potentiels sur un possible rachat de TikTok. Steve Mnuchin, ancien Secrétaire au Trésor américain, a déclaré à la télévision qu’il compte former un groupe pour racheter le réseau social. Pareillement, l’investisseur Kevin O’Leary a également exprimé son intérêt pour TikTok. En tout cas, racheter TikTok, même si cela ne concernait que l’activité américaine du réseau social, nécessiterait des moyens très importants. Par exemple, selon un article du Financial Times, TikTok US pourrait valoir jusqu’à 150 milliards de dollars.

Sinon, on rappelle que pendant ce temps, TikTok fait aussi visé par deux enquêtes de la Commission européenne, dans l’UE.

  • Aux États-Unis, le Sénat vote un projet de loi qui inclut une mesure menaçant TikTok de bannissement, sauf si l’entreprise Bytedance s’en sépare
  • Le président Joe Biden a déjà déclaré qu’il signera ce texte (qui inclut aussi les aides pour l’Ukraine) très rapidement
  • Si Bytedance vend TikTok, quelques noms d’acquéreurs potentiels circulent déjà dans la presse américaine

📍 Pour ne manquer aucune actualité de Presse-citron, suivez-nous sur Google Actualités et WhatsApp.

TikTok
TikTok

Par : TikTok Pte. Ltd.

21,0 M avis

Test Logitech Zone Wireless 2 : un casque premium pour converser au bureau

<em>Casque Logitech Zone Wireless 2, Ph. Moctar KANE</em> Tout en rondeur. Les courbes de ce casque visio promettent un toucher agréable. Il est l’est. Le contact avec le revêtement en plastique doux est plaisant. L’arceau est suffisamment rembourré, tout comme les deux coussinets qui se collent confortablement aux oreilles. Le design du Logitech Zone Wireless 2 est réussi, sa fabrication soignée. Rien ne dépasse, pas de fausse note. Ce casque visio vise le haut de gamme. Comme mentionné sur le site du constructeur, il a en ligne de mire les « cadres et les utilisateurs avancés ». D’où sont prix, nous y reviendrons. D’où aussi et surtout la concentration de fonctions et qualités que ce casque déploie pour rendre les conversations téléphoniques et les rendez-vous en visioconférence plus efficaces et même agréables. <h2>Trois points à retenir du casque Logitech Zone Wireless 2</h2> <ul> <li>Ce casque Logitech Zone Wireless 2 se distingue par une esthétique et une ergonomie réussies.</li> <li>La qualité audio est bonne, tant pour la visio ou les communications téléphoniques que pour écouter de la musique.</li> <li>Son autonomie lui permet de fonctionner longtemps mais il ne tient très bien sur la tête quand on bouge un peu.</li> </ul> <img class="size-full wp-image-391017" src="https://www.zdnet.fr/wp-content/uploads/zdnet/2024/04/casque-logitech-zone-wireless-2-et-accessoires-ph.-moctar-kane.jpg" alt="" width="800" height="450" /> <em>Casque Logitech Zone Wireless 2 et accessoires, Ph. Moctar KANE.</em> <h2>Commandes ergonomiques</h2> Voyez-vous cette tige au bout de laquelle se trouve le micro qui capte votre voix ? Pivotez-la vers le haut et vous passez en mode sourdine, vos correspondants n’entendront plus rien venant de votre côté. Une voix dans le haut-parleur vous indiquera cela, certainement par le message en anglais « mute on ». A moins que le réglage de la langue de la voix (à déterminer via l’appli Logi Tune) soit en allemand, espagnol ou portugais. Pas de français. Se vexera qui voudra se vexer. Autre moyen de « muter » le son, c’est de presser un bouton sur la tige. Bref, ces deux moyens sont pratiques, le second étant plus discret face à son interlocuteur si vous êtes en visio. La surface de la coque gauche est tactile : en frottant avec le doigt vers le haut ou vers le bas, vous ajustez le volume, et une double tape met en pause ou reprend la lecture d’un morceau de musique ou d’une vidéo (YouTube). Ces commandes, lors de cette période de test, se sont révélés très efficaces. Congrats. Ou bravo, en français. <h2>Pas très mobile</h2> Nous avons voulu bouger un peu avec ce Logitech Zone Wireless 2. Tant il nous a apparu bon devant l’ordinateur, au bureau, tant nous voulions donc en profiter en nous agitant un peu. Mais malheureusement, en baissant la tête et en penchant son buste vers l’avant, un défaut de ce casque Logi Zone Wireless 2 apparaît alors : son maintien n’est pas suffisant. Il est juste correct pour un usage statique. Les coussinets de ce casque de type supra-auriculaire, quoique confortables, encore une fois, ne pressent pas suffisamment sur les oreilles pour éviter la glissade. <h2>Confort dans les deux sens</h2> Ces mois-ci l’Intelligence Artificielle est cuisinée à toutes les sauces. Et c’est le cas aussi avec ce casque Logitech Zone Wireless 2. Il bénéficierait ainsi de l’IA dans la gestion de la réduction de bruit (ANC), hybride et adaptative selon l’environnement sonore autour de l’utilisateur. Nous n’avons trouvé la réduction de bruit de ce casque ni mauvaise… ni particulièrement remarquable. Par contre, de l’avis des correspondants en visio ou au téléphone, le son est clair. Outre les communications professionnelles, ce Zone Wireless 2 est satisfaisant pour écouter la musique venue de son smartphone ou de son ordinateur. Les basses sont particulièrement plaisantes. Petite précision, le casque est livré avec un dongle, une clé USB C (avec un adaptateur USB A enfichable). La connexion Bluetooth est multipoint. Une fois le casque connecté à un appareil, une voix vous avertit successivement de l’allumage, de l’état de charge de la batterie, de la connexion Bluetooth et du numéro de l’appareil (« Second device connected » en anglais). Dommage, la voix aurait pu donner le nom de l’appareil, comme par exemple avec le casque Bose 700 : on s’y perd moins quand on a plusieurs appareils appairés. <h2>Pour les marathoniens de la visioconférence</h2> Si vous avez une utilisation effrénée des appels téléphoniques ou des visioconférence, vous devriez débuter la semaine de travail et la terminer sans avoir à recharger le Logitech Zone Wireless 2 entre temps. Le fabricant indique une autonomie de 40 h sans ANC. Nous avons mené de notre côté notre test habituel d’autonomie, en laissant le casque diffuser une liste de morceaux de musique envoyé par un baladeur via la connexion Bluetooh et avec le volume réglé au maximum. Le Zone Wireless 2 a tenu plus de 46 heures ! Si d’aventure, cela ne vous suffisait pas, sachez qu’il est possible de connecter directement le Logitech Zone Wireless 2 à un ordinateur via le câble USB C livré : l’écoute se poursuivra ainsi en mode filaire. Le casque se charge aussi par cette voie. Même si, pour le requinquer, vous pourrez déposer la coque gauche du casque sur son socle de recharge. <img class="size-full wp-image-391018" src="https://www.zdnet.fr/wp-content/uploads/zdnet/2024/04/casque-logitech-zone-wireless-2-sur-socle-recharge-ph.-moctar-kane.jpg" alt="" width="800" height="450" /> <em>Casque Logitech Zone Wireless 2 sur socle recharge, Ph. Moctar KANE.</em> Autre chose : le fabricant affirme pouvoir assurer le remplacement des oreillettes et de la batterie du casque en cas de besoin. A l’autonomie, le Logitech Zone Wireless 2 ajouterait la durabilité. <h2>Avis d’achat sur le casque Logitech Zone Wireless 2</h2> Ce Logitech Zone Wireless 2 est un casque de visiophonie de grande qualité, autant pour l’audio que pour son ergonomie générale bien pensée. Dommage qu’il ne tienne pas mieux sur la tête lors d’un usage plus mobile. Cela aurait pu alors justifier entièrement son prix élevé. Ce casque est bien destiné aux cadres tout sages et tout tranquilles.

Un spécialiste du management de programmes ou de DSI pour votre transformation digitale

Une grande expérience et des références prestigieuses - Dassault, Safran, Thales, Bouygues Telecom, Allianz, Banque de France, Société Générale, Ageo, Cipres, Medipole de Koutio, EPS Ville Evrard