Guy de Lussigny - Manager de Transition
Technology from tomorrow

Notre expérience à votre serviceau service de votre performanceau service de votre SI

Parce que le SI est la clé de voute de votre entreprise, elle mérite des solutions adaptées !

Accompagnement de votre croissance

Un SI Digital vous permet  de bien connaitre vos clients, et de dynamiser vos forces commerciales, d'apporter un vrai service à vos clients.

Support de votre activité

Des process fluides, une organisation solide, une supply chain efficace et transparente, une entreprise optimisée.

La performance de votre activité

De la Business Intelligence et du reporting pour suivre au mieux vos activités

Business Organization

Des Process d'Entreprise clairs, définis, appliqués et soutenus par l'énergie Informatique.

Une direction support au service de votre activité

Dans un monde en permanence évolution, une DSI soit être le support de votre activité.

Des équipes SI efficaces

Many variations of at Lorem Ipsum but the majority Parce que toute technologie repose sur des humains, le pilotage efficaces des équipes SI vous apporte efficacité, sécurité et la pérennité de votre activité.have suffered. Lorem Ipsum the majority suffered.

Les News de la tech
Et si Google Pay devenait un portefeuille de cryptomonnaies ?

À l’instar d’Apple, Google a également un service de paiement. Anciennement Android Pay, celui-ci est devenu Google Pay en 2018. Et il y a un an, la firme de Mountain View souhaitait créer un concurrent d’Apple Card, en proposant des comptes bancaires ainsi qu’un système de gestion de leurs finances aux utilisateurs.

Dans le cadre de cette initiative, Google avait déjà fait une présentation de produit. Des utilisateurs ont déjà manifesté leur intérêt pour celui-ci. Et Google a même décroché des accords avec des institutions financières.

Mais tout ne s’est pas passé comme prévu. Et aujourd’hui, Google n’a plus l’intention de devenir une banque. « Nous ne sommes pas une banque — nous n’avons pas l’intention d’être une banque », a expliqué Bill Ready, le président du commerce chez Google, cité par Bloomberg.

« Certains efforts passés, parfois, pataugaient involontairement dans ces espaces », admet-il cependant.

Un nouveau départ (avec plus de cryptomonnaies ?)

En tout cas, aujourd’hui, Google veut un nouveau départ pour Google Pay. Et selon Bloomberg, afin de diriger son service de paiement, la firme de Mountain View a recruté un l’un des dirigeants de PayPal : Arnold Goldberg.

Mais à quoi le nouveau Google Pay va-t-il ressembler ? Selon le responsable, la firme va se concentrer sur la création d’un « portefeuille numérique complet » qui, en plus des paiements, pourra stocker des tickets, des billets d’avion, un pass vaccinal, etc. Google devrait également continuer à renforcer l’intégration de Google Pay à ses différents services.

Concernant les cryptomonnaies, Google a déjà des partenariats avec Coinbase et BitPay. Par exemple, dans le cadre du partenariat avec Coinbase, les utilisateurs peuvent lier leurs cartes Coinbase Card avec Google Pay, pour effectuer des paiements.

Et apparemment, Google voudrait plus de partenariats de ce genre. Mais ce n’est pas tout. « La crypto est quelque chose à laquelle nous accordons beaucoup d’attention », a déclaré Bill Ready. « Au fur et à mesure que la demande des utilisateurs et la demande des commerçants évoluent, nous évoluerons avec elle. »

Se pourrait-il qu’un jour, Google intègre un vrai portefeuille de crypto à son service Google Pay ?

Europe et lithium ne font pas bon minage

L’Europe va devoir continuer de commander son lithium à la Chine pour la conception des voitures électriques. En Serbie ce vendredi matin, le gouvernement a mis à terme au projet de “Rio Tinto”, en amont des présidentielles, alors que le sujet avait soulevé une grande partie de la population locale, concernée par les dommages environnementaux irréparables d’une telle activité.

Derrière ce nom, un groupe minier international, particulièrement installé en Australie, et prêt à faire de la Serbie un pôle européen pour l’extraction de lithium. Le métal blanc y est présent en grande quantité au sein du pays depuis sa découverte en 2006. Mais ce dernier ne sera pas utilisé à en croire la première ministre Ana Brnabic qui parlait “de point final”.

La tendance est sensiblement la même dans plusieurs autres pays d’Europe où les populations locales ne manquent pas de faire entendre leur opposition. Sur le continent, les projets sont nombreux et cherchent tous à rendre souveraine l’Europe pour ne pas dépendre des importations extérieures. En Serbie, si Rio Tinto avait lancé ses activité, le minage de lithium aurait été à cadence élevée, avec jusqu’à 1 million de voitures électriques produites chaque année grâce aux ressources du site.

Belgrade, en Serbie, a bien pris conscience de la colère des habitants. Ces derniers mois, chaque weekend, des barrages routiers de grande ampleur bloquaient les axes principaux et les autoroutes. Mais les présidentielles pourraient tout changer et les intérêts économiques prendre les devants sur les mesures populistes de derniers recours.

Il y a seulement deux jours, la multinationale ne parlait pas d’abandon du projet mais de simple retard. Dans l’un de ses derniers communiqués, elle évoquait un retard dû à l’absence d’obtention du permis local pour commencer l’exploitation du terrain. Euronews citant la télévision locale, donnait la date de 2027 avant le démarrage du projet et son investissement de 2,1 milliards d’euros.

“Nous avons répondu à toutes les demandes des manifestants et mis fin à la présence de Rio Tinto en République de Serbie. Le projet est enterré (…) Nous n’avons pas peur de Rio Tinto. Nous sommes ici pour notre peuple et pour notre pays. Ils peuvent faire ce qu’ils pensent devoir faire. C’est la décision finale du gouvernement de la République de Serbie”, cherchait pourtant à rassurer le gouvernement ce matin.

Un spécialiste du management de programmes ou de DSI pour votre transformation digitale

Une grande expérience et des références prestigieuses - Dassault, Safran, Thales, Bouygues Telecom, Allianz, Banque de France, Société Générale, Ageo, Cipres, Medipole de Koutio, EPS Ville Evrard