Guy de Lussigny - Manager de Transition
Test – Pokémon Diamant Étincelant et Pokémon Perle Scintillante : faut-il craquer ?

Depuis une bonne semaine, les joueurs (ou plutôt les dresseurs) du monde entier peuvent repartir sur les routes de Sinnoh pour combattre la Team Galaxy et percer les secrets de Dialga et Palkia, les deux Pokémon Légendaires de Diamant Étincelant et Perle Scintillante.

Au programme, vous allez vivre ou revivre une aventure de 2006, sortit dans un premier temps sur Nintendo DS, remise au goût du jour avec des graphismes améliorés et quelques nouveautés spécialement conçues pour les joueurs de la Switch.

Ce remake est-il à la hauteur de nos attentes ? Devons-nous craquer ? On voit cela tout de suite !

Oui pour la nostalgie

Pokémon Diamant et Perle Remake

© Presse-citron.net

Ces dernières années, la licence Pokémon n’a pas fait l’unanimité auprès des fans de la première heure. Ces derniers reprochent à Game Freak de rendre la série très enfantine (trop) accessible à tous, avec des projets discutables et pas toujours à la hauteur de la renommée de cette licence légendaire.

Les derniers Pokémon Épée et Bouclier en sont le parfait exemple avec de nombreuses aides dispensables et des dialogues d’une lourdeur sans précédent. Avec Pokémon Diamant Étincelant et Pokémon Perle Scintillante, nous pouvons nous autoriser à plonger dans la nostalgie avec un jeu identique à la version DS de 2006 avec un bon lifting graphique et des nouveautés qui sont les bienvenues.

C’est un plaisir de retrouver la région de Sinnoh et de pouvoir capturer 150 Pokémon issus des quatre premières générations des monstres de poche.

Sceptique pour les graphismes

Pokémon Diamant et Perle Remake

© Presse-citron.net

Avec ce remake, ILCA (les développeurs) fait le choix étonnant de proposer un nouveau moteur 3D et des personnages en chibi (personnage mignon au style mangas). Cela surprend dans les premiers instants et les fans risquent d’être un peu perturbés.

Nous avons l’impression de jouer au remake de Zelda Link’s Awakening ou à un JRPG. Malgré cela, le rendu reste propre et mignon. En mode portable, le jeu est vraiment joli, sans aliasing (ce qui est assez rare). Les cinématiques ont été retravaillées pour l’occasion et nous avons le droit à des gros plans (pas toujours réussis) sur les personnages pour bien nous montrer qu’il y a eu du changement par rapport aux versions originales.

Pokémon Diamant et Perle Remake

© Presse-citron.net

Pokémon Diamant Étincelant et Perle Scintillante proposent ainsi un style old-school modernisé. Hélas, le titre n’est pas toujours joli. Certaines animations des Pokémon (lors des combats) ne sont pas toujours réussies, voire même grossières par moment pour un jeu de 2021. Il y a un décalage au niveau des personnages chibi qui redeviennent « normaux » dans les séquences de combats.

Petite précision, ce remake est développé par le studio ILCA étant donné que Game Freak est actuellement en plein travail sur Pokémon Legends Arceus.

Oui pour les nouveautés

Pokémon Diamant et Perle Remake

© Presse-citron.net

Pokémon Diamant Étincelant et Perle Scintillante proposent quelques petites nouveautés bien sympathiques à découvrir. On commence avec les Souterrains de Sinnoh. Il s’agit de gigantesques galeries dans lesquelles vous pouvez vous balader et accéder à de grandes salles avec des Pokémon en libertés que vous pouvez voir à l’écran. Il s’agit clairement d’un parc Safari souterrain avec des Pokémon relativement rares que vous pouvez capturer.

Il est également possible de rechercher des pierres précieuses et autres « coffrets élégants ». Ces coffrets vous permettent de gagner des statues que vous pouvez installer dans votre base secrète, que vous pouvez creuser dans les sous-terrains. Grâce à cela, vous allez pouvoir faire varier le type de Pokémon que vous allez rencontrer dans les salles.

Pokémon Diamant et Perle Remake

© Presse-citron.net

Vous pouvez également augmenter vos chances de rencontrer certains Pokémon, dont les starters de départ en version Shinny. Les sous-terrains vous aideront à remplir votre Pokédex à 100%.

Lorsque vous aurez battu la Ligue Pokémon, vous allez pouvoir vous rendre dans la Tour de Combat pour relever de nouveaux défis. Il sera possible aussi de vous rendre au Parc Rosa Rugosa, une nouvelle zone inédite vous permettant de capturer des Pokémon rares et les légendaires de la première et de la seconde génération après avoir trouvé des artefacts cachés dans la région de Sinnoh.

Pokémon Diamant et Perle Remake

© Presse-citron.net

Vous pouvez recevoir gratuitement un Mew et un Jirachi si vous possédez une sauvegarde de Pokémon Let’s Go (Pikachu ou Evoli) ainsi que Pokémon Épée ou Bouclier sur votre Switch. Les deux Pokémon vous seront offerts à Floraville. Enfin, il est possible de vous promener aux côtés de l’un de vos Pokémon préférés (comme dans Let’s Go) afin d’obtenir un bonus d’expérience.

D’autres nouveautés sont à venir comme le Colisée, un gros tournoi en ligne et la Station MEM (Global Trade System), un système d’échange mondial de Pokémon. Les deux fonctionnalités seront disponibles plus tard.

Non pour certaines mécaniques qui n’ont pas évoluées

Test Pokémon Diamant et Perle Remake

© Presse-citron.net

Ces remakes proposent pas mal de petites choses sympathiques, mais traînent encore de nombreux défauts. Nous retrouvons encore de vieilles mécaniques insupportables comme l’aspect robotique des personnages qui ne sont toujours pas capables de déplacer en diagonales. Nous faisons face à des textes infinis que nous sommes obligés de passer sans prendre le temps de les lire.

Pokémon Diamant Étincelant et Perle Scintillante proposent tout le contenu des jeux originaux. Hélas, le contenu de Pokémon Platine n’est pas présent dans ces remakes. Les jeux sont plus simples que les titres d’origines avec un multi-exp (permettant de faire gagner de l’expérience à tous vos Pokémon dès que vous faites un combat) qui est activé par défaut et qui ne pourra pas être désactivé. De même, lors des combats, si vous avez déjà affronté un Pokémon vous aurez des aides pour savoir quelles attaques sont efficaces face à votre adversaire.

Du côté des capacités secrètes, il n’est plus obligatoire de les apprendre à vos Pokémon. Vous allez pouvoir utiliser coupe, vol, éclate roc ou encore surf grâce à votre Pokémontre une fois que vous aurez remporté les différents badges. Pour ce qui est de la Pokémontre justement, cette dernière est un véritable calvaire sans le second écran de la Nintendo DS et nous sommes obligés de la désactiver pour notre confort de jeu.

Mon avis sur Pokémon Diamant Étincelant et Pokémon Perle Scintillante

Pokémon Diamant et Perle Remake

© Presse-citron.net

En gardant le côté old-school (avec ses bons et ses mauvais côtés), le studio ILCA propose un remake sympathique qui plaira aux fans de la première heure et proposera une aventure inédite et intéressante aux joueurs qui n’ont pas eu la chance de découvrir les jeux originaux. On apprécie les petites nouveautés dont les nouvelles zones qui rajouteront quelques heures supplémentaires à votre voyage dans la région de Sinnoh.

Pokémon Diamant Étincelant

44,99€

Note Globale

7.0/10

On aime

  • Une aventure “classique” qui sent bon la nostalgie
  • Les nouvelles zones (sous-terrains et Parc Rosa Rugosa)
  • Graphiquement très sympa (surtout en mode portable)
  • Très bonne durée de vie
  • Les fonctionnalités en ligne sympathiques

On aime moins

  • Pas toujours très beau
  • De vieilles mécaniques qui passent mal en 2021
  • Trop facile
  • Le contenu de Pokémon Platine n’est pas présent

Google Play Store : découvrez le best-of des applications 2021

C’est désormais une tradition annuelle à laquelle ne déroge jamais Google : le classement des meilleurs applications et jeux de l’année. Alors, ce cru 2021 ? Comment était-il sur le Play Store ?

Les meilleures applications du Google Play Store en 2021

Cette année, la palme revient à PhotoRoom Studio Photo. Eh oui, c’est elle, la meilleure application de 2021 selon Google. Elle vous permet de laisser libre cours à votre créativité pour faire de vos photos des images de qualité professionnelle. Idéale pour les créatifs, donc, qui ne maîtrisent pas forcément les logiciels professionnels de photographie ou de design. Si c’est la meilleure appli, elle fait également partie des meilleures applications du quotidien, avec DailyBean, pour garder une trace de nos journées, et Wix, qui permet de créer et personnaliser votre site web. Cré-a-ti-vi-té.

Quant au public, il a choisi Salto. Eh oui, l’application de SVOD française a, semble-t-il, conquis le cœur du public. Des intégrales de séries, des films cultes et des programmes inédits, voici ce que propose Salto. Et on dirait bien que ça fonctionne. Choix du public pour Salto, donc, qui figure également parmi les meilleures applis divertissantes du Store, avec Clubhouse et Colorize par Photomyne.

Les tablettes ne sont pas mises à l’écart avec leur propre top. Là encore, la créativité est à l’honneur avec Adobe Lightroom, Canva et Concepts en haut du classement.

Les meilleurs jeux du Google Play Store en 2021

Quant au meilleur jeu de 2021 sur le Play Store, le verdict est sans appel. Élu meilleur jeu et choix du public, Pokémon UNITE rafle la mise. MOBA (arène de bataille en ligne multijoueur), le dernier-né de Pokémon sur mobile a conquis de nombreux joueurs. Consécration !

Mention spéciale à League of Legends, MARVEL Future Revolution ou encore Rogue Land, élus meilleurs jeux de compétition de 2021. Si vous cherchez des jeux innovants à télécharger, Inked, JanKenUP!, NieR Re[in]carnation, Sixit et Unmaze ont su séduire les amateurs de jeux mobiles cette année.

Pour le grand public, c’est banco pour Cats in Time, Crash Bandicoot : On the Run !, Disney POP TOWN, Switchcraft : Match 3 de magie et Towers. Si vous préférez les jeux indé, 7 Billion Humans, Bird Alone, Donut County, My Friend Pedro : Ripe for Revenge et Puzzling Peaks EXE se sont fait remarquer cette année.

Galaxy S22, S22+ et S22 Ultra : date de sortie, prix, fiche technique, design, tout savoir

Samsung va prochainement dévoiler les Galaxy S22, S22+ et S22 Ultra, des flagship dont la sortie début 2022 sera comme pour toutes les sorties de la gamme l’un des temps forts de l’année. Le trio devait initialement être présenté dans le courant du mois de janvier 2022, mais Samsung aurait finalement préféré utiliser le créneau pour lancer un Galaxy S21 FE lui aussi très attendu.

Après avoir rendu le S21 Ultra compatible avec le S-Pen, et remisé la gamme Note, Samsung devrait faire enfin du S22 Ultra le plus cher le digne héritier des phablettes avec stylet intégré. Comme chaque année les rumeurs sont nombreuses plusieurs semaines en amont de l’événement de présentation. Voici tout ce que l’on sait déjà à ce stade sur les prochains smartphones haut de gamme de Samsung.

A quelle date sortent les Samsung Galaxy S22, S22+ et S22 Ultra ?

S22 Ultra

© Let’s Go Digital

Habituellement, Samsung nous a plutôt habitué à présenter les derniers Galaxy S dans le courant du mois de janvier. Mais cette année, le constructeur a dû un peu changer de programme. En effet, la présentation du Galaxy S21 FE a dû être décalée de plusieurs semaines sur fond de pénurie mondiale de composants.

Du coup, le Galaxy S21 FE serait présenté début janvier. Quant aux Galaxy S22, il seront, à en croire le leaker Jon Prosser, dévoilés lors d’un événement Samsung Unpacked le 8 février 2022.

Quel est le prix des Galaxy S22, S22+ et S22 Ultra ?

Samsung avait fait des efforts pour baisser le prix de vente des Galaxy S21, S21+ et Ultra par rapport aux S20. Ces derniers étaient en effet décliné en version 4G dès 909 euros (S20), 1009 euros (S20+) et 1359 euros (S20 Ultra 5G). Les variantes 5G des S20 et S20+ étaient plus chères, puisqu’il fallait compter 1009 euros pour le S20 et 1109 euros pour le S20+.

Avec le S21, Samsung a un peu baissé ses prix, puisqu’on avait les tarifs suivants : 809 euros (S21), 1059 euros (S21+) et 1259 euros (S21 Ultra). Il est dès lors vraisemblable que Samsung propose les S22 dans les fourchettes de prix suivantes :

  • Galaxy S21 : 809 – 909 euros
  • Galaxy S21+ : 1009 – 1109 euros
  • Galaxy S21 Ultra : 1259 euros – 1359 euros

La pénurie de puces pourrait contraindre Samsung à plutôt choisir des tarifs dans la tranche haute de ces intervalles. Mais cela reste à confirmer.

Quel est la fiche technique des S22, S22+ et S22 Ultra ?

  Galaxy S22 5G Galaxy S22+ 5G Galaxy S22 Ultra 5G
Dimensions n.c. n.c. n.c.
Poids n.c. n.c. n.c.
Ecran – 6,06″
– Dynamic AMOLED 2X
– 120 Hz
– 1300 nits max
– Corning Gorilla Glass Victus
– Always-on
– 6,55″
– Dynamic AMOLED 2X
– 120 Hz
– 1300 nits max
– Corning Gorilla Glass Victus
– Always-on
– 6,81″
– Dynamic AMOLED 2X
– 120 Hz
– 1500 nits max
– Corning Gorilla Glass Victus
– Always-on
Puce – Snapdragon 898 / Exynos 2200 (en fonction des marchés) – Snapdragon 898 / Exynos 2200 (en fonction des marchés) – Snapdragon 898 / Exynos 2200 (en fonction des marchés)
Options RAM/Mémoire – 8/128
– 8/256
– 12/256
– 8/128
– 8/256
– 12/256
– 8/128
– 8/256
– 12/256
Technologie mémoire – UFS 3.1 – UFS 3.1 – UFS 3.1
Capteurs photo principaux – 50 MP, f/1.8, 1/1.57″, 1.0µm, AF, OIS
– 10 MP, f/2.4, 1/3.94″, 1.0µm, AF, OIS, zoom optique 3x
– 2 MP, f/2.2, 13mm 120˚, 1/2.55″, 1.4µm, Super Steady video
– 50 MP, f/1.8, 1/1.57″, 1.0µm, AF, OIS
– 10 MP, f/2.4, 1/3.94″, 1.0µm, AF, OIS, zoom optique 3x
– 2 MP, f/2.2, 13mm 120˚, 1/2.55″, 1.4µm, Super Steady video
– 108 MP, f/1.8, 1/1.33″, 0.8µm, AF Laser, OIS
– 10 MP, f/4.9, 1/3.52″, 1.12µm, AF, OIS, zoom optique 10x
– 10 MP, f/2.4, 1/3.94″, 1.0µm, AF, OIS, zoom optique 3x
– 2 MP, f/2.2, 13mm 120˚, 1/2.55″, 1.4µm, Super Steady video
Capteur photo selfie – 10 MP, f/2.2, 26mm, 1/3.24″, 1.22µm, AF – 10 MP, f/2.2, 26mm, 1/3.24″, 1.22µm, AF – 40 MP, f/2.2, 26mm, 1/2.8″, 0.7µm, AF
Batterie / autonomie – 4000 mAh
– USB Power Delivery 3.0
– Recharge sans fil rapide 15W
– Recharge sans fil inversée 4,5W
– 4800 mAh
– USB Power Delivery 3.0
– Recharge sans fil rapide 15W
– Recharge sans fil inversée 4,5W
– 5000 mAh
– USB Power Delivery 3.0
– Recharge sans fil rapide 15W
– Recharge sans fil inversée 4,5W
S-Pen – Compatible – Compatible – Compatible
– Fourreau de rangement intégré dans le smartphone
Biométrie – Capteur d’empreintes sous l’écran – Capteur d’empreintes sous l’écran – Capteur d’empreintes sous l’écran
Haut parleurs stéréo – Oui – Oui – Oui
Sans fil – Wi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac/6
– Bluetooth 5.2
– NFC
– UWB
– Wi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac/6
– Bluetooth 5.2
– NFC
– UWB
– Wi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac/6
– Bluetooth 5.2
– NFC
– UWB
Connecteur – USB type C (USB 3.2)
– OTG
– USB type C (USB 3.2)
– OTG
– USB type C (USB 3.2)
– OTG
Résistance à l’eau et à la poussière – IP68 – IP68 – IP68
Coloris – Noir
– n.c.
– Noir
– n.c.
– Noir
– n.c.

Note : cette fiche technique provisoire est construite sur la base de données qui ne sont pas encore officielles. Le tableau peut donc contenir quelques erreurs et diverger légèrement du produit final.

Plusieurs données de la fiche technique des Galaxy S22, S22+ et S22 Ultra font peu de doute à ce stade. Les trois smartphones embarqueront un écran AMOLED 120 Hz – un composant qui sera légèrement plus lumineux sur le modèle Ultra. Ils embarqueront en fonction des marché, soit une puce Snapdragon 898, soit une puce Exynos 2200.

Or, pour une fois, on s’attend à ce que les variantes Exynos 2200 (4 nm) soient meilleures que les variantes Snapdragon 898 (lui aussi gravé en 4 nm). La puce est attendue comme la première à proposer un vrai GPU AMD sur le die avec une architecture mRDNA 2 pour sublimer l’expérience gaming.

Initialement, Samsung voulait proposer uniquement ses S22 sous cette nouvelle puce Exynos 2200. Mais le faible rendement du procédé 4 nm ainsi que la pénurie de puces au niveau mondial en a décidé autrement. La plupart des marchés écoperont donc de version Snapdragon 898.

S22

© Let’s Go Digital

Mais rassurez-vous : en Europe, donc en France, nous devrons bien avoir droit pour une fois aux “meilleures” variantes de la gamme avec puce Exynos 2200. Pour le reste de la fiche technique, Samsung devrait reprendre le capteur d’empreintes intégré à l’écran et la puce UWB introduite sur la génération précédente et qui permet une localisation plus précise des Samsung SmartTag.

Toutes les variantes seront compatibles avec la technologie WiFi 6 (et peut-être même la technologie WiFi 6E mais cela reste à confirmer). On s’attend à ce que Samsung lance ces smartphones directement sous Android 12 avec la surcouche OneUI 4.

Quelles sont les performances des Galaxy S22 ?

Bien sûr, il est impossible de vous donner à ce stade les performances exactes de la gamme Galaxy S22. Mais on peut, grâce à plusieurs indiscrétions, vous en donner un aperçu. La première info est un benchmark du Snapdragon 898 apparu dans la base de données Geekbench. La puce atteint dans ce benchmark préliminaire 1211 en single core et 3193 en multi core.

Pour vous donner un point de comparaison, selon les benchmarks du S21+ dans la base de données Geekbench 5, le Snapdragon 888 était capable de délivrer 965 en single core et 3058 en multi core (chiffres du S21+ 5G). Le même modèle obtient 6990 au benchmark OpenCL et 5973 au test graphique Vulkan.

Un premier benchmark de la puce Exynos 2200 suggère des performances en hausse de 17% par rapport à la puce Exynos 2100 et +10% de performances soutenues. En crête la différence atteindrait entre 31 et 34%. Et la différence de performances par rapport au Snapdragon 888 serait spectaculaire dans le test 3D Mark Wild Life.

Reste à savoir comment cette puce se compare aux puces Apple A15 des derniers iPhone 13. Le dernier smartphone Apple atteint en effet des scores de 1738 en single core et 4819 en multi-core au test Geekbench 5.1.

Aura-t-on droit aux Galaxy S22 avec puce Exynos 2100 en France ?

Présentation de la puce Exynos 2100 par Samsung

L’événement de présentation de la puce Exynos 2100 © Samsung

Vous le savez, chaque année, Samsung lance en réalité deux versions de ses flagships. Certains marchés comme les Etats-Unis, ont pratiquement toujours droit à des variantes équipées de la dernière puce Qualcomm Snapdragon. Tandis que d’autres marchés, notamment l’Europe, écopent de variante avec puces Exynos fabriquées et conçues par Samsung. Les performances des deux variantes sont proches.

Mais d’année en année, les utilisateurs se plaignent que les versions avec puce Exynos délivrent des performances nettement inférieures. Samsung a promis de redresser la barre avec sa prochaine puce Exynos 2100. Le constructeur y a entre autres intégré un GPU AMD mRNDA 2 qui devrait sublimer l’expérience de jeu mobile. Initialement, il se disait que Samsung souhaiterait donner le plus de visibilité possible à sa puce, en la proposant sur tous les S22 vendus dans le monde.

Mais visiblement la pénurie de puces est passée par là. Sur les S22, Samsung va continuer à proposer deux variantes de la gamme. Néanmoins la France et le reste de l’Europe devraient bien avoir droit à des S22 dotés de la fameuse puce Exynos 2200. On pourra donc apprécier de première main si Samsung a réussi ou non son pari, à savoir créer une puce de smartphone dont les performances dépassent enfin celles de Qualcomm.

Quelle est l’autonomie et la capacité batterie des Galaxy S22 ?

GMG batterie

© GMG

A en croire plusieurs bruits de couloir, l’autonomie des Galaxy S22, S22+ et S22 Ultra sera particulièrement bonne cette année. Il faut dire qu’on passe à des smartphones dotés de puces gravées en 4 nm contre 5nm sur les itérations de puces précédentes. Et que, si tout cela se confirme, Samsung a intégré des batteries très confortables.

Les Galaxy S21, S21+ et S21 Ultra actuels proposent respectivement 4000 mAh, 4800 mAh et 5000 mAh. On s’attend à ce que Samsung reprenne les mêmes capacités sur les S22. La génération S21 délivre une autonomie comprise entre 90 heures et plus de 110 heures sur une seule charge.

  • Galaxy S22 : 4000 mAh
  • Galaxy S22+ : 4800 mAh
  • Galaxy S22 Ultra : 5000 mAh

Les S22, S22+ et S22 Ultra devraient proposer une endurance similaire – bien que l’arrivée d’un vrai GPU dans les déclinaisons Exynos auxquelles on aura droit en Europe peut tout à fait déboucher sur un constat partagé sur ce point. Il n’y aura en outre toujours pas de recharge ultra-rapide, sur aucun des modèles. La recharge rapide sera limitée à 25W.

A quoi ressemblent les capteurs photo des Galaxy S22 ?

A en croire plusieurs leaks ne faut pas s’attendre à une révolution sur la partie photo des Galaxy S22. Comme sur la génération précédente, les S22 et S22+ partagent le même ensemble de capteurs photo. Le capteur principal passe de 12 à 50 Mp – il s’agit d’un tout nouveau capteur GN5 doté de photosites de 1 µm. Avec une taille de 1/1.57″ et les diverses technologies de pixel binding ce capteur devrait délivrer une colorimétrie accrue et un meilleur mode nuit.

Les deux premiers tiers profiteront d’un nouveau téléobjectif 10 Mp qui mise beaucoup plus sur la taille des photosites que le capteur 64 Mp de la génération précédente. Cet ultra-grand angle devrait mettre la barre très haut : le téléobjectif fait encore partie des capteurs photo les plus difficiles à maîtriser par les constructeurs de smartphones. Celui des S22 propose une focale de f/2.4 le tout avec des photosites de 1,12 µm (contre 0,8 µm sur le capteur de la génération précédente).

Il délivre par ailleurs un vrai zoom 100% optique (3x) au lieu du zoom hybride de la génération précédente. Enfin, les deux modèles les moins chers reprennent le capteur 12 Mp ultra grand angle des S21 (avec des photosites de 1,4 µm). Ce que l’on retient, c’est que la partie photo progresse pour capter plus de détails et de lumière sur pratiquement tous les capteurs. La variante Ultra devrait quant à elle diverger sur deux points.

En lieu et place du capteur 50 Mp, Samsung propose en effet un capteur 108 Mp identique ou presque à celui du S21 Ultra. La marque n’est pas prête pour le capteur 200 Mp teasé depuis des semaines. Samsung reprend également le téléobjectif périscopique secondaire permettant de réaliser des zoom optiques 10x. Côté capteur selfie, les S22 et S22+ ont droit à un capteur 10 Mp doté de photosites larges (1,22 µm). Tandis que le S22 Ultra hérite d’un capteur 40 Mp plus versatile (il est doté de photosites de 0,7 µm qu’il peut combiner en fonction des situations).

Quel est le design des Galaxy S22, S22+ et S22 Ultra ?

S22 Ultra design

© WaqarKhanHD / igeekphone.com

La gamme devrait s’articuler autour d’un même langage design, mais il y aura une distinction visuelle franche entre les S22 et S22+ et le S22 Ultra. Dans l’ensemble, le design des S22 et S22+ ne devrait pas beaucoup évoluer par rapport à celui des S21. Les deux premiers tiers devraient reprendre dans les grandes lignes le même design, avec des capteurs photo regroupés dans un module surélevé à l’arrière.

Cet ensemble devrait adopter un ton de couleur différent comme sur la génération S21. A l’avant, rien ou presque ne devrait changer. L’écran devrait prendre toute la surface du smartphone, avec le capteur selfie caché dans un poinçon centré sur le haut de la dalle.

Samsung Galaxy S21

Le design des S21 est très proche de celui des S22 les moins chers | © Samsung

A en croire des rumeurs concordantes, Samsung a décidé de n’intégrer aucun capteur selfie caché sous la dalle comme il l’a pourtant fait sur le Galaxy Z Fold 3.

La technologie reste émergente et Samsung comme les autres constructeurs doit s’adapter à la pénurie mondiale de composants. Les Galaxy S22 et S22+ devraient en outre proposer un écran à bords plats. Le Galaxy S21 Ultra devrait quant à lui adopter un design inédit qui rappelle beaucoup celui des “anciens” de la gamme Note. On a un appareil dont le design est plus angulaire, et des bordures arrondies.

L’arrière du smartphone est très épuré. Les capteurs photo sont centrés en haut à gauche, et semble ne dépasser que très légèrement de la coque. Samsung aurait choisi de ne pas les regrouper dans un ensemble surélevé. Tous les modèles devraient proposer un coloris noir / graphite. Mais la gamme complète de coloris pour chaque smartphone reste à ce stade une inconnue. On espère néanmoins que cette rumeur sur la qualité des matériaux ne sera pas confirmée.

Le S-Pen est-il intégré dans la coque du Galaxy S22 Ultra ?

C’est sans doute l’un des changements les plus attendus. Depuis la génération précédente, Samsung a rendu le modèle Ultra compatible avec le S-Pen. Une compatibilité encore très imparfaite. Par exemple, l’appareil ne comporte aucun fourreau de rangement intégré qui permettrait de rendre l’utilisation du stylet pratique. Le stylet n’est implémenté que comme un gadget qui n’a rien d’incontournable pour l’expérience utilisateur – au contraire de ce qu’il est sur la gamme Note.

Cela devrait nettement évoluer sur les S22 Ultra. Samsung aurait en effet intégré un fourreau de rangement dans la coque comme sur les défunts Note. Le stylet devrait donc être inclus dès l’achat du smartphone, puisqu’il fait partie de l’appareil. On ne connaît malheureusement rien des évolutions techniques prévues par Samsung sur ce S-Pen destiné au S22 Ultra.

Revenez régulièrement dans ce dossier pour lire les dernières infos sur les S22

Vous savez donc désormais tout ce dont nous disposons à ce stade sur les Galaxy S22, S22+ et S22 Ultra. Mais n’ayez crainte : à, à peine plus de deux mois du lancement officiel, le nombre d’indiscrétions augmente en général de façon exponentielle. Du coup, il est assez rare que l’on soit vraiment surpris par l’essentiel des annonces de Samsung lors de l’événement Unpacked.

Bien sûr, il faut rester prudent et ne pas tout prendre pour argent comptant. Dans ce dossier, nous avons déjà fait le tri entre les informations qui nous paraissent les plus crédibles et celles qui semblent fantaisistes. Les rumeurs, et bruits de couloirs sont toutes tirées de commentaires de personnes proches de Samsung, de personnes proches des lignes de production, ou de leakers bien identifiés comme Ice Universe dont les infos se révèlent souvent exactes.

Que pensez-vous des Galaxy S22, S22+ et S22 Ultra ? Partagez votre avis dans les commentaires !

[embedded content]

Les astronautes sont privés de sortie… à cause des débris

La Russie a explosé un de ses satellites il y a déjà quelques jours, entraînant une pluie de débris sur l’ISS. Mais si l’agence spatiale russe (Roscomos) assure que la situation est sous contrôle, la NASA ne semble pas être de cet avis, elle qui vient d’annuler cette semaine une sortie extravéhiculaire pour les astronautes de la station. La raison ? Une menace potentielle de collision causée par les débris qui tournent toujours autour de l’ISS.

Si la NASA n’a pas officiellement confirmé que les débris incriminés faisaient partie du nuage de composants russe, la mission reste sous le feu des critiques, elle qui a créé plus de 1700 débris de toutes les tailles, sur des orbites très proches de l’ISS. Afin de rassurer les habitants de l’ISS, la NASA a assuré que de nombreux scientifiques ont déjà réussi à identifier les débris les plus imposants, mais ceux mesurant moins d’un centimètre sont très difficiles à localiser, eux qui présentent un risque de taille pour la station et ses habitants.

En effet ce n’est pas tant la taille du débris qui inquiète. Dans une collision en orbite deux objets tournant à 28 000 km/h se font face, et à cette vitesse même une poussière de quelques millimètres peut devenir un danger pour la sécurité de la station.

Une sortie retardée pour l’ISS (encore)

C’est déjà la deuxième fois en moins de 15 jours que la NASA est obligée de reporter des missions en dehors des épaisses parois de l’ISS. Cette dernière est en effet présente sur l’orbite basse terrestre, autour des 400 kilomètres au-dessus de la Terre. Une altitude qui oblige la station à faire régulièrement des manœuvres d’évitements pour rester en un morceau au milieu d’un nuage de satellites et de débris toujours plus grand.

Les astronautes de la NASA Kayla Barron et Thomas Marshburn devront donc attendre à l’intérieur de l’ISS que la situation autour de la station ne se clarifie. Barron n’avait encore jamais été dans l’espace, alors que Marshburn, nettement plus expérimenté en serait à sa cinquième sortie.

Si la NASA n’a pas encore donné de date précise concernant la date de la prochaine sortie extravéhiculaire, les deux astronautes se tiennent près à toutes les éventualités.

Les débris spatiaux : un danger permanent

L’ISS tourne à une altitude 400 kilomètres au-dessus de la Terre. Une orbite qui lui fait croiser la route de nombreux satellites et autres débris spatiaux en tout genre. Face à cette menace constante, la NASA et l’ÉSA notamment tentent de trouver des solutions pour réduire les risques et faire retomber les débris.

L’idée pourrait être de déployer des grands filets dans l’espace, pour ainsi capturer les débris les plus gros et les freiner, ce qui les ferait tomber et brûler dans l’atmosphère. Plus généralement, les deux agences travaillent pour que les lancements de satellites soient plus contrôlés.

À chacun d’entre eux des boulons explosifs sont expulsés pour libérer les charges utiles, ce qui crée de nouveaux débris, petits et très mobiles, quasiment indétectables pour les radars terrestres dont nous disposons aujourd’hui. Si ce contrôle est voulu pour le moment par les agences occidentales, les récents tirs ASAT (sol-satellite) de la Russie, ou encore les graves imprudences mises en place par la Chine lors de la construction de sa propre station spatiale montrent la taille de la tâche qu’il reste à faire.

Pour les micro-entreprises, Hello Business est un compte pro 100% en ligne

Les micro-entreprises sont partagées quand il est question d’ouvrir un compte bancaire pro. D’un côté, il y a les offres adaptées aux grandes entreprises, trop complètes et trop chères. De l’autre, il y a les comptes courants classiques, plus accessibles mais sans intérêt. Hello bank! a trouvé la formule idéale pour les auto-entrepreneurs et entrepreneurs individuels : le compte Hello Business.

À 10,90 € HT par mois, il saura plaire aux plus grand nombre, d’autant plus que celui-ci est sans engagement. Sa formule se positionne en concurrence aux banques traditionnelles tout comme aux néo-banques, souvent plus chères. L’offre Hello Business possède l’avantage d’être née chez une banque en ligne avec un établissement physique comme maison-mère : BNP Paribas.

Pour pouvoir y ouvrir un compte, rien de plus simple ni de plus rapide. Il faudra avant tout renseigner son numéro SIREN, résider en France et être majeur. Une fois le compte ouvert et la carte récupérée, ce sont de nombreux avantages pour votre activité qui se présenteront. D’excellents outils de productivité à la clé.

Pour découvrir l’offre, c’est par ici :

Découvrir Hello Business

À qui s’adresse Hello Business ? Le compte pour les pros de la banque en ligne Hello bank! s’adresse aux travailleurs sous le statut de micro-entrepreneur ou d’entrepreneur individuel (artisans, commerçants, agriculteurs, professionnels libéraux…).

Le compte pro Hello Business expliqué

Une fois inscrit, votre compte courant pour les pros Hello Business sera ouvert. Il est associé à une carte pour vos transactions, et le compte peut être alimenté par des dépôts de chèque grâce à l’accès aux guichets automatiques BNP Paribas – un vrai avantage qui ne se retrouve pas chez la concurrence. Bien évidemment, il est aussi possible de l’approvisionner par virement avec l’IBAN français associé.

Toujours du côté des transactions, il faut noter que la carte Hello Business est internationale. Ses plafonds de paiement et retrait sont les mêmes en France qu’à l’étranger dans une devise différente : ils sont illimités. Voyages, approvisionnement, cette particularité de la carte est toujours bonne à prendre et préférable à de lourdes commissions cachées par votre banque.

En réalité, Hello Business propose deux cartes bancaires différentes. La première est à débit immédiat quand la seconde est à débit différé. Quelle différence ? La seconde débitera votre compte de l’ensemble de vos transactions en fin de mois. La première réalise l’opération après chacune d’entre elles. Le débit différé est donc plus flexible mais à condition de bien surveiller ses fonds.

Chacune des deux cartes possède en revanche les mêmes couvertures. En cas d’hospitalisation, de décès, ou lors de vos déplacements (billets d’avion et de train, bagage, assistance), la carte Hello Business fait appel aux assurances et assistance de chez Visa. Une assistance juridique est aussi ajoutée, nous y reviendrons dans les avantages du compte Hello Business.

En cas de problème ou de simple question, le service client est disponible par téléphone avec une équipe d’assistance spécialisée pour les professionnels. Hello bank! sait à quel point ces services sont importants pour que les clients ne soient pas perturbés que leur banque ne possède pas d’agences pour répondre à leurs questions. Les conseillers sont aussi disponibles par mail.

Découvrir Hello Business

Quels avantages avec Hello Business ?

Le prélèvement de la carte à débit différé est réalisé le dernier jour ouvré du mois. Cela dit, pour avoir une vraie avance en trésorerie, sans tomber en découvert, Hello Business propose une facilité de caisse. Elle se matérialise par un crédit de trésorerie, qui pourrait permettre à certains clients de ne pas se retrouver en mauvaise posture s’ils ont du mal à gérer leurs dépenses immédiates et leurs gains différés.

Vous avez un business physique, ou un site e-commerce ? Alors Hello Bank vous proposera un TPE mobile en partenariat avec Lyf Pro. La solution est tournée vers demain : plutôt qu’un boîtier qui coûte cher à l’achat, Lyf Pro propose de convertir votre smartphone en terminal de paiement (commission de 1,35%).

Les assurances en cas d’hospitalisation ou lors de vos déplacements s’additionnent à une assistance juridique en cas de litige professionnel. Celle-ci permet par exemple d’être mis en relation avec un interprète ou un avocat lors d’un déplacement à l’étranger. Si vous avez un problème avec un fournisseur, ou en cas de défense judiciaire, Hello Business sera là.

Pour finir, l’administratif. Gérer son entreprise prend du temps, et il est parfois difficile d’en trouver lorsque l’on est occupé à gérer l’activité. Hello Business a développé un assistant adapté à ces contraintes. Avec My Business Start Assistant vous pourrez trouver plusieurs outils de productivité tels qu’un gestionnaire de factures et devis pour aller plus vite et éviter les erreurs de conformité.

S’il fallait donner un dernier avantage ? Jusqu’au 30 novembre, pour toute inscription, Hello bank! offre deux mois gratuits. Les clients qui s’inscrivent avant cette date pourront donc profiter pour tester l’offre et voir si celle-ci répond à leurs attentes, sans dépenser un centime. Ensuite, ils pourront continuer à utiliser leur compte avec une cotisation de 10,90 € HT par mois, sans engagement.

Pour en profiter, c’est par ici :

Découvrir Hello Business

SpaceX est au bord de la faillite à en croire Elon Musk

Alors que SpaceX enchaîne dans l’actualité des succès qui semblent insolents, le lanceur peine encore à dégager de véritables profits sur fond d’importants investissements de recherche et développement – en particulier dans le projet Starship – et de faible rentabilité, à date, des accès internet Starlink. Le problème, c’est que SpaceX avance avec finalement peu de filets de sécurité, et chaque imprévu peut mettre en péril la santé économique de la firme.

Dans une note interne, Elon Musk explique ainsi à ses employés que SpaceX fait face à un réel risque de faillite si l’entreprise ne parvenait pas à lancer au moins un Starship par mois en 2022. Or, ces derniers mois, SpaceX a buté sur de gros problèmes de production de ses moteurs Raptor. A en croire l’entrepreneur, ces soucis était la conséquence des choix d’une équipe managériale qui a depuis été remplacée.

SpaceX : Elon Musk a peut que l’entreprise fasse faillite

Selon le blog Space Explored, Elon Musk fait en réalité référence à Will Hetsley, ancien vice-président de SpaceX en charge de la propulsion. Ce dernier aurait été retiré de la ligne de production du Raptor faute d’avoir fait montre de progrès substantiels. Voici ce que dit exactement Elon Musk dans son email :

“Hélas, la crise de production du Raptor est bien pire qu’il n’y paraissait il y a quelques semaines. En creusant les problèmes des suites du départ de la précédente équipe de management senior, nous avons constaté que les difficultés sont bien pires que ce qui avait été rapporté. Impossible d’édulcorer la situation. Je devais prendre ce weekend, le premier d’une longue période sans vacances, mais à cause de cela, je serai présent sur la ligne de production toute la nuit et au long du weekend”, explique Elon Musk.

Avant de demander à ses employés de faire eux aussi des sacrifices : “A moins que vous n’ayez des urgences familiales ou ne puissiez retourner physiquement à Hawthorne, nous aurons besoin de toutes les mains sur le point pour rattraper ce qui est, assez franchement, un désastre. Les conséquences pour SpaceX si nous ne pouvons pas fabriquer suffisamment de Raptors fiables est que nous ne pourrons pas faire voler Starship, ce qui veut dire que nous ne pourrons pas mettre en orbite les Satellites Starlink V2. Les Starlink Satellites V1 sont, seuls, financièrement faibles alors que les V2 sont plus rémunérateurs”.

Lire aussi – Starship (SpaceX) – Elon Musk confirme que le premier vol orbital aura lieu en janvier

Et l’entrepreneur d’ajouter : “En parallèle, nous sommes en train d’augmenter la production des terminaux a plusieurs millions d’unités par an, ce qui va bloquer une quantité massive de capitaux, et ne sera soutenable que si les Starlink Satellite V2 seront en orbite pour absorber la demande de bande passante. Ces terminaux seront autrement inutiles”. Et Elon Musk de conclure son message par cette formule assez inquiétante : “L’enjeu de tout cela, c’est qu’on s’expose à un risque réel de faillite si nous ne pouvons pas atteindre une cadence de lancement de Starship de l’ordre d’un lancement toutes les deux semaines l’année prochaine.”

Bloctel : plus besoin de vous réinscrire pour ne plus être démarché

Si vous en avez marre d’être victime de démarchage téléphonique incessant, Bloctel peut être votre allié. Lancé en 2016 par le gouvernement, ce dispositif lutte contre le démarchage téléphonique abusif et est utilisé par 4 millions de foyers en France. Pour vous simplifier encore un peu plus la vie, vous n’aurez plus besoin de vous réinscrire tous les trois ans, comme c’est le cas aujourd’hui. Dès l’année prochaine, votre inscription sera reconduite automatiquement. Fini, le démarchage téléphonique (ou presque).

Bloctel : on y est, on y reste !

C’est logique : quand on s’inscrit sur liste rouge pour ne plus être démarché par téléphone, il y a peu de chances pour qu’on veuille, soudainement, se désinscrire. Cependant, jusqu’à présent, votre inscription sur Bloctel est valable trois ans. Passé cette période, il faut vous réinscrire. Cela se fait gratuitement et en quelques clics, bien sûr, mais quand on peut se faciliter la vie encore un peu plus, on est preneur. Non ?

Ainsi, un décret a pointé le bout de son nez au Journal officiel le 28 novembre 2021. Dès le 1er janvier 2022, “cette inscription est tacitement reconductible par période de trois ans”, alors que jusqu’alors, vous étiez notifié trois mois avant l’échéance pour renouveler votre inscription. Vous serez averti lors de votre inscription et trois mois avant l’échéance de cette reconduction tacite, et vous aurez accès à toutes les modalités si vous voulez vous désinscrire. Une bonne nouvelle, en soi. Vous pouvez faire vos adieux au démarchage téléphonique. Ou presque…

Bien pratique, Bloctel a quand même quelques limites. En effet, le dispositif ne peut pas tout prendre en compte. Ainsi, il ne peut pas empêcher les appels dans le cadre de relations contractuelles. En gros, votre opérateur peut quand même vous inonder d’appels pour vous proposer un forfait plus adapté (et plus cher, mais promis, c’est une bonne affaire).

Et s’il ne peut rien faire contre un tiers qui enfreint la loi sur le démarchage, Bloctel met à disposition des outils afin de signaler les démarchages publicitaires non conformes, qui n’ont que faire de votre présence sur liste rouge. Ces dernières sont ensuite présentées à la DGCCRF (direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) qui peut prendre le relai, ouvrir une enquête et délivrer des amendes salées (jusqu’à 375,000 euros).

[embedded content]